-thérapie


-thérapie

-thérapie Élément, du gr. therapeia « soin, cure » : électrothérapie, héliothérapie, psychothérapie.

⇒-THÉRAPIE, élém. de compos.
Élém. représentant le subst. thérapie, lié à divers élém. antéposés représentant gén. des subst., entrant dans la constr. de subst. fém. appartenant au domaine méd. ou paraméd.
A. — [Le 1er élém. désigne une substance médicamenteuse, un agent physique utilisé par voie interne] V. antigénothérapie (dér. 2 s.v. antigène), autohémothérapie, autovaccinothérapie (s.v. auto-1), bactériothérapie (s.v. bactério-), chimiothérapie (s.v. chimio-), corticothérapie (s.v. cortici-), hémothérapie (s.v. hém(a)-), hormonothérapie, insulinothérapie (rem. 3 s.v. insuline), malariathérapie (rem. 1 s.v. malaria), métallothérapie (s.v. métall(o)-), mycothérapie (s.v. myco-), opothérapie, oxygénothérapie (rem. s.v. oxygène), phytothérapie (s.v. phyt(o)-), pyrétothérapie (s.v. pyréto-), sérothérapie, zoothérapie (infra D 1) et aussi:
antibiothérapie. Traitement par les antibiotiques. Les progrès de l'anesthésie et de la réanimation et ceux de l'antibiothérapie ont marqué l'essor de toute la chirurgie (Bien-être + santé, févr.-mars 1988, p. 26, col. 2).
bismuthothérapie. Traitement par le bismuth. Une autre découverte (...) devait bientôt être faite dans notre pays: (...) la bismuthothérapie. Dès 1884, Balzer avait eu l'idée de traiter la syphilis par le bismuth (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946 [1943], p. 133).
crénothérapie (créno-, du gr. « source, fontaine »). Traitement par les eaux médicinales sur leur lieu d'émergence. En France, plus de 420 000 cures thermales sont prescrites chaque année (...). La cure ne consiste pas seulement en ingestion d'eau médicinale, combinée aux applications externes d'eaux et de gaz thermaux dans l'établissement thermal. Elle est un ensemble, qui comprend aussi la diététique, la cure d'exercice, le repos (...). La crénothérapie forme donc ici un ensemble thérapeutique complexe (Encyclop. univ. t. 16 1973, p. 16, s.v. thérapeutique).
hépatothérapie. Emploi thérapeutique du foie à l'état pur ou en extraits hépatiques par voie orale ou par injection. La Génétique médicale (...) permet (...) d'instituer une thérapeutique correcte (...). Pour être d'origine génétique, un diabète n'en sera pas moins justiciable de l'insuline; une anémie pernicieuse, de l'hépatothérapie (J. ROSTAND, L'Hérédité hum., 1952, p. 89).
vaccinothérapie. ,,Partie de la thérapeutique qui s'occupe de l'emploi des vaccins pour le traitement des maladies. (...) traitement des infections déjà en évolution par les germes mêmes de la maladie considérée, rendus artificiellement non pathogènes`` (GARNIER-DEL. 1958). Essais de vaccinothérapie qui n'étaient pas entrés dans le domaine pratique (MENETRIER, STÉVENIN ds Nouv. Traité Méd. fasc. 1 1926, p. 305).
B. — 1. [Le 1er élém. désigne un moyen de traitement mécanique, physique, utilisé par voie externe gén.] V. actinothérapie (s.v. actin(o)-), balnéothérapie, climatothérapie (rem. 2 c s.v. climat A), collapsothérapie, cryothérapie (s.v. cryo-), électrothérapie, héliothérapie, hydrothérapie, kinésithérapie, mécanothérapie (s.v. mécano-), photothérapie (s.v. phot(o)-1), physicothérapie (s.v. physico-), physiothérapie, radiothérapie, radiumthérapie (rem. 2 s.v. radium), réflexothérapie (s.v. réflexo-), thalassothérapie, thermothérapie:
mésothérapie, subst. fém. ,,Procédé thérapeutique consistant en une série de micro-injections simultanées, dans le derme et l'hypoderme, de faibles quantités de médicament avec un appareil muni d'un certain nombre d'aiguilles fines et courtes`` (GARNIER-DEL. 1989).
2. En partic. [Le 1er élém. désigne une techn. d'après le nom de son inventeur] V. curiethérapie et aussi:
buckythérapie. ,,Utilisation thérapeutique de rayons X (...) (rayons de Bucky [radiologue allemand]), notamment en dermatologie pour le traitement de lésions superficielles localisées en des points où la peau recouvre des organes très sensibles aux radiations`` (Méd. Biol. t. 1 1970; dict. XXe s.).
rœntgenthérapie, röntgenthérapie. ,,Radiothérapie par les rayonnements X`` (Méd. Flamm. 1975). La seconde motion présentée par le Dr Albert Schönberg invite (...) à remplacer (...) radiothérapie par (...) Röntgenthérapie (Le Radium, 1905, p. 159). En rœntgenthérapie, on a cherché à obtenir des longueurs d'ondes de plus en plus courtes (ROUSSY ds Nouv. Traité Méd. fasc. 5, 2 1929, p. 689).
C. — [Le 1er élém. désigne un moyen de traitement psychosomatique, psychique] V. ergothérapie, graphothérapie (s.v. grapho-), hypnothérapie (s.v. hypn(o)-), mélothérapie (s.v. mél(o)-), psychothérapie, zoothérapie (infra D 1) et aussi:
sociothérapie. ,,1. Ensemble des techniques visant à réduire les troubles mentaux par l'utilisation des interactions psychologiques entre l'individu malade et le milieu social (...) où il vit. 2. Modification artificielle d'un milieu social dans le but de permettre l'adaptation dans son sein d'un déficient mental`` (PIÉRON 1963). Par sociothérapie nous entendons l'ensemble des mesures prises pour la (...) réintégration professionnelle ou familiale [de l'aliéné] (Informations soc., nov. 1956, p. 1162).
D. — 1. [Le 1er élém. désigne le type de sujet à traiter]:
anthropothérapie, vx. ,,Thérapeutique des maladies de l'homme`` (LITTRÉ-ROBIN 1884).
zoothérapie, vx. ,,Art de soigner les animaux malades`` (LITTRÉ-ROBIN 1884; dict. XIXe et XXe s.). Rem. Ce mot a pris, de nos jours, un autre sens se rattachant aux empl. supra A et C: ,,Action thérapeutique qui utilise les animaux ou des substances d'origine animale comme médicaments`` (Animaux 1981). Des singes capucins sont dressés à aider des handicapés. Le réalisateur Serge Romero s'est inspiré de cette étonnante zoothérapie (Télé de A à Z, 14 janv. 1989, p. V).
2. [Le 1er élém. désigne l'objet d'un traitement] V. épidermo-thérapie (rem. 3 c s.v. épiderme) et aussi:
dermatothérapie. Traitement des affections de la peau. (Dict. XXe s.).
sexothérapie. Synon. thérapie sexuelle (v. thérapie B). Là (...), il faut envisager une sexothérapie de couple qui consiste à cerner les besoins, les attentes de chacun. Cette thérapie ne peut marcher que si les deux acceptent de s'y impliquer profondément (Paris-Match, 27 nov. 1987, p. 148, col. 1).
3. [Le 1er élém. désigne la partie du corps sur laquelle on agit pour appliquer un traitement] V. vertébrothérapie (rem. s.v. vertèbre) et aussi:
spondylothérapie. ,,Traitement de diverses affections par des manœuvres mécaniques pratiquées sur la colonne vertébrale`` (Méd. Biol. t. 3 1972). L'arrêté du 6 janvier 1962 a réservé aux médecins « tous les traitements dits d'ostéopathie, de spondylothérapie (ou vertébrothérapie) (...) » (Le Monde, 17 déc. 1975, p. 16, col. 3).
Rem. L'élém. -thérapie prend une importance croissante avec la multiplication des méd. nouv.
REM. -thérapeutique, élém. de compos., synon. plus rare. [Les mots constr. sont des subst. fém.] a) Électrothérapeutique, électro-thérapeutique , subst., vx. Synon. de électrothérapie. (Ds LITTRÉ, Lar. 20e). b) Hydrothérapeutique, subst. vx. Synon. de hydrothérapie. (Ds LITTRÉ-ROBIN 1855, LITTRÉ, Lar. 20e). c) Hypno-thérapeutique , subst. Synon. de hypnothérapie (s.v. hypn(o)-). L'application de l'hypno-thérapeutique n'impose au malade et au patient qu'un effort insignifiant. Cette thérapeutique s'accorde admirablement avec l'appréciation des névroses qui a encore cours dans la plupart des milieux médicaux (FREUD, Introd. psychanal., trad. par S. Jankélévitch, 1959 [1922], p. 482). d) Psychothérapeutique, psycho-thérapeutique , subst. Synon. de psychothérapie. (Ds GARNIER-DEL. 1958 et 1972, Méd. Biol. t. 3 1972). e) Zoothérapeutique, subst. vx. ,,Thérapeutique des animaux`` (Lar. 20e). Synon. zoothérapie (supra D 1).
Prononc.:[-]. Bbg. QUEM. DDL t. 18 (s.v. vaccinothérapie).

Élément de mots de médecine, tiré du grec therapeia (le premier élément désigne le plus souvent l'agent thérapeutique). Actinothérapie, aérothérapie, antibiothérapie, apithérapie, aromathérapie, auriculothérapie, autohémothérapie, bactériothérapie, chromothérapie, cryothérapie, électrothérapie, frigothérapie, héliothérapie, hémothérapie, hydrothérapie, mécanothérapie, métallothérapie, opothérapie, photothérapie, physiothérapie, psychothérapie, radiothérapie, radiumthérapie, sérothérapie, sociothérapie, sulfamidothérapie, thalassothérapie, thermothérapie, vaccinothérapie, zoothérapie; bithérapie, monothérapie, trithérapie.

Encyclopédie Universelle. 2012.